Accueil Spéléologique du Plateau d'Albion

ASPA: Rue de l'église - 84390 SAINT CHRISTOL    Contact : 04 90 75 08 33 ou contact@aspanet.net

L’association

logo-aspa-accueilDepuis bien des années, certains membres du Comité Départemental de Spéléologie de Vaucluse, rêvaient de créer sur le Plateau d’Albion un lieu de rencontre et d’échange destiné aux spéléologues. Une structure où les informations sur les cavités existantes, et toutes les nouvelles découvertes pourraient être centralisées.

En 1994 le projet vit le jour, avec l’opportunité de trouver enfin un financement à un tel projet. La municipalité de Châteaurenard (Bouches-du-Rhône) était à la recherche d’une équipe ayant les capacités et la technicité pour venir à bout de la désobstruction d’un puits datant du XI siècle, situé dans la cour centrale du château, qui avait été bouché en 1792,.

C’est ainsi que le 20 mai 1994, fût créé l’Accueil Spéléologique du Plateau d’Albion.

Plusieurs campagnes de désobstruction ont alors été menées, au grand bonheur des locaux et des historiens qui voyaient réapparaître des pièces prestigieuses, complétant ainsi leurs connaissances sur l’aménagement du château aux XVème et XVIème siècle. Les travaux ont été poursuivis jusqu’à la côte de 42,60 mètres, après avoir évacué pas moins de 170 mètres cubes de matériaux.

Le financement, obtenu suite à ce chantier, permettait d’entrevoir la recherche d’un local adapté au projet de l’association. Une grande bâtisse fût trouvée au centre du village de Saint-Christol d’Albion (Vaucluse), véritable pôle spéléologique de la région, mais elle nécessitait des travaux importants pour sa réhabilitation, qui faute de moyens suffisants ont dû être menés par les membres fondateurs.

Commence alors la deuxième phase de développement de l’association, marquée par l’ouverture des portes officielle de l’Accueil Spéléologique le 11 novembre 1995. Cette période, qui s’étalera jusqu’en avril 2000, sera marquée par l’exploitation et l’animation d’un lieu d’hébergement rustique, en faveur non seulement des spéléologues, mais également de tous les amoureux du plateau pratiquant des activités de pleine nature. De plus, une collaboration étroite avec la Mairie du village permettra le développement de l’activité spéléologique, qui se concrétisera notamment par l’organisation commune de certains évènements locaux.

Ce nouveau tissu relationnel avec les autorités locales, accompagné d’un statut grandissant dans le paysage économique du village, le tout corrélé au programme de reconversion civile du Plateau, a permis à l’association d’entamer une nouvelle évolution.

Opportunité de la reconversion civile du plateau d’Albion. Eléments déclencheurs et volonté associative d’améliorer les conditions d’accueil du refuge, de proposer un hébergement de qualité ouvert toute l’année ; par conséquent de professionnaliser sa structuration. En parallèle de cela, l’association a émis la volonté de faire partager cet environnement si particulier aux jeunes et aux passionnés du Plateau d’Albion, en proposant des activités de pleine nature.

Démarche en faveur du territoire par la création d’emplois permanents et saisonniers.

Démarche d’agréments de la structure en partenariat avec les institutions, aussi bien Jeunesse et Sport que l’éducation nationale.

C’est ainsi que l’ASPA est aujourd’hui la seule structure du Plateau d’Albion à proposer huit activités de pleine nature différentes que sont : la spéléologie, le canyoning, la rando vertige, le ballad’abres, l’escalade, la course d’orientation, la randonnée karstique ou encore le vtt.

logo-aspa-accueilLe Plateau d’Albion est en effet indissociable des projets de l’ASPA puisqu’il s’agit du support de découverte de toutes nos activités et en particulier de la spéléologie.

Il fait parti des massifs karstiques français les plus importants avec une surface de près de 1100 km² où 450 entrées de cavités ont été répertoriées. Par ailleurs, de part son fonctionnement et son ampleur, il s’agit d’un spécificité européenne.

Il se compose de plusieurs unités rattachées sous le nom de Monts de Vaucluse. A l’ouest, le mont Ventoux et ses contreforts, à l’est la Montagne de Lure, au centre le plateau d’ Albion et le pays de Sault jusqu’à la Fontaine de Vaucluse qui est l’éxurgence du massif.

Le point culminant est le mont Ventoux à 1909 m, la monts d’Albion culminent à 1414 m et la montagne de Lure à 1826 m, tandis que le plateau d’Albion a une altitude moyenne de 800 m.

Les monts du Vaucluse vers la Fontaine oscillent entre 300 et 600 m. Le massif reçoit annuellement environ 1500 mm d’eau sur les sommets pour 600 mm dans les zones plus basses.

Le potentiel de karstification du massif est de l000 à l500 mètres, ce potentiel est plus fort à l’ouest qu’au nord-est.

Les circulations aériennes sont devenues inexistantes sauf en cas de fortes précipitations. Cependant, sur les fossés d’effondrement, il existe des circulations qui se perdent au contact des calcaires (la Nesque).

Le pendage vers le sud-ouest, le niveau étanche de Crétacé inférieur, la faille de Fontaine de Vaucluse, contribuent à la mise en place d’une exsurgence unique : la Fontaine de Vaucluse.
Cette source a donné son nom au département et sert de modèle à tous les exutoires qui fonctionnent sur le même schéma : système vauclusienne.

Plusieurs hypothèses on été lancées quant à l’alimentation de la Fontaine. Cela peut être une perte du Rhône, ou une alimentation par les glaciers des Alpes, ou encore une perte de la Durance au niveau de Sisteron.

En fait, il s’agit seulement des précipitations reçues sur le massif (1100 Km) et de l’eau de condensation dans les cavités. Le reste n’est qu’une question de mise en réserve, de circulation à l’intérieur du massif

Cerné petit à petit, ce bassin d’alimentation couvre une surface de 1100 km². Divers moyens ont permis de préciser le cheminement de l’eau grâce aux colorations. L’unique exsurgence étant la Fontaine de Vaucluse dont le volume débité est estimé à 700 millions de mètres cube par an. Les écarts de débit sont pour un débit moyen de 18,8 m/3 seconde, à l’étiage de 4 m/3 seconde et pour les grosses crues à 80 m/3 seconde. L’ablation karstique, tant en surface que sous terre, est énorme : elle est de 45 m3/km²/an.

Les cavités principales :

  • L’aven du Souffleur : -792 m
  • L’aven Autran : -650 m
  • L’aven de Jean Nouveau : -573 m
  • L’aven du Caladaïre : -663 m

Finalement, l’ensemble de ces éléments permet de conforter le Plateau d’Albion en tant qu’identité géomorphologique et géographique à part entière, ce qui en fait ainsi un territoire de projet cohérent et intéressant.

logo-aspa-accueilA ce jour l’association est un acteur incontournable du plateau d’Albion. Elle représente aujourd’hui près de 70 lits en période estivale, offre 8 activités de pleine nature, œuvre en faveur du développement de ce territoire du Vaucluse en collaboration avec d’autres structures associatives.

[divider][/divider]

  • Un hébergement de qualité et des Activités Pleine Nature au profit des jeunes de PACA

La base de loisirs de Grange Neuve. Toujours dans un souci de proposer à ses membres des infrastructures de qualité, innovantes et en adéquation avec leur volonté, l’ASPA a mis en place à partir de l’été 2006 un campement sous toile nouvelle génération au niveau de la base de loisirs municipale de Grange Neuve. En effet, face aux difficultés rencontrées par les précédents gestionnaires du site, la municipalité avait souhaité solliciter notre association afin d’en assurer la gestion. Cette base pilote est encore aujourd’hui la seule en France.

Ainsi, l’ASPA de par son fonctionnement et les différentes activités de pleine nature qu’elle propose suit une idée principale : utiliser le vecteur d’une pratique active d’APN afin de faire passer un message pédagogique sur le milieu et les risques qu’il encourt. Ce discours est d’autant plus complet qu’il varie selon les activités pratiquées…et peut s’adapter au public. Il est en effet possible de moduler aussi bien la difficulté de l’activité – ce qui permet de la proposer aux enfants, adultes, personnes à handicap, que l’apport théorique, de la découverte des notions à la pratique scientifique approfondie.

[divider][/divider]

  • L’ASPA au service du territoire et en collaboration avec ses partenaires

En complément, l’ASPA a la volonté d’être une structure liée à son territoire, et d’avoir un message pédagogique d’éducation à l’environnement. Pour cela, l’ASPA s’appuie sur un partenariat associatif important : CME ; Observatoire astronomique Sirene ; SMAEMV ; UNAT PACA ; La Provence à vélo…

Structure associée à différents projets pédagogiques : citoyenneté et éco-citoyenneté à l’école ; programme avec la DDJS 04 et St Michel l’observatoire autour des routes Noires ; projet « Comtes et Légendes des Monts de Vaucluse » en partenariat avec la Réserve de Biosphère du Ventoux.

L’ASPA à fait également acte de candidature pour intégrer le Groupe d’Action Locale Autour du Ventoux, participe au groupe de travail Natura 2000 autour de la gestion des Gorges de la Nesque, participe au groupe de travail Acteurs du Tourisme mis en place par le Comité de Bassin d’emploi du Ventoux Comtat Venaissin, adhérente de « l’Association Destination Ventoux »

Travail avec la fédération Française de Spéléologie : accueil de stages, participation aux Journées Nationales de la spéléologie.